On a l’habitude de considérer que le chef d’entreprise est un homme de bureau et de décision. Généralement concentrés sur la gestion de leur portefeuille client, ou sur la définition d’orientations stratégiques pour le bien de leur société, ils accomplissent des missions de très grande importance. Occupant des postes à haute responsabilité et se devant de gérer une forte pression au quotidien, les PDG, Directeur ou Associé délèguent en grande partie certaines activités. Les missions très techniques voir complexes en matière logistique, commerciale ou promotionnelle sont couramment déléguées aux personnes compétentes afin que le chef d’entreprise puisse se concentrer sur les défis futurs de son entreprise. Si dans les grands groupes, cette propension des dirigeants à déléguer est devenue une constante, cette tendance est moins marquée dans les TPE et PME. En effet, au sein des structures de petites tailles, les chefs d’entreprise cherchent encore à être présents sur chaque levier de croissance de leur société et la structure de leur entreprise ne permet pas toujours de faire autrement avec les ressources internes.

Mandater un collaborateur est une preuve de confiance et d’audace !

 

Que ce soit pour des raisons financières, ou par peur de céder la gestion sur une partie de leur business, les dirigeant des TPE et PME reconnaissent pourtant les avantages que procure le fait d’impliquer des collaborateurs dans l’activité de leur entreprise. Le gain de temps en est le premier bénéfice. De plus, en restant focalisé sur son domaine d’expertise, on continue de mener les actions que l’on apprécie le plus. Selon le rapport de l’observatoire des PME (édition 2017), la Recherche & Développement et l’Innovation sont les fonctions les plus internalisées par les PME en 2015. Mettre à profit ses compétences sur des interventions que l’on affectionne et que l’on maîtrise est la clé pour rester motivé et performant tout en donnant la possibilité à ses équipes de s’exprimer autour d’activités pour lesquelles les collaborateurs se montreront compétents. En effet, participer aux missions et y apporter son point de vue procure généralement chez les salariés un sentiment d’appartenance plus profond à l’entreprise. Par ailleurs, valoriser le travail de ces équipes permet également d’entretenir l’investissement personnel et l’efficacité dans leur missions. Très attachés à la performance financière de leur entreprise, les dirigeants émettent forcément quelques réserves à attribuer une tâche à une autre personne. S’il est parfois risqué d’affecter une mission, ce risque peut être calculé. Avec une solide formation, une communication claire quant aux objectifs à atteindre et la mise en place de points de contrôle, le chef d’entreprise augmente les chances de succès de ses effectifs dans l’accomplissement d’une tâche.

La pluralité de compétences dans une équipe : une force pour les dirigeants

 

Les collaborateurs eux aussi, doivent développer une large gamme de savoirs-faire. Dans les TPE et PME, les chefs d’entreprises valorisent les profils très complets et très diversifiés. L’adaptabilité d’un individu en entreprise est très appréciée et est une force sur le marché de l’emploi. Posséder une expertise multisectorielle, avoir travaillé pour une clientèle variée, ou encore sur des projets nécessitant des compétences transverses, constituent des avantages concurrentiels très différenciants pour un profil à l’embauche. Par ailleurs, impliquer un personnel très compétent permet d’internaliser ses activités au maximum. Dans le sens de cette internalisation, Essor des Entreprises propose au coeur de son offre, des solutions expertisées à destination des dirigeants des TPE et PME. Celles-ci s’inscrivent en faveur de la formation dans une démarche de confiance, de pragmatisme et de bienveillance. Autant de valeurs qui permettent aux chefs d’entreprises et à leurs équipes d’élargir leur domaine de compétences en interne.  

 

EssOR des ENTREPRISES

 

Rappel annuel sur l’évolution des PME 2017